Tussilage (Tussilago farfara)

Cette plante sauvage pousse un peu partout en Europe et au centre, à l'ouest et dans le nord de l'Asie. Elle est vivace et peut atteindre 10 à 30 cm de haut. Ses fleurs jaunes sont de petite taille et se présentent sous forme de capitules solitaires.

Parties utilisées :

Fleurs, feuilles

Botanique

Cette plante sauvage pousse un peu partout en Europe et au centre, à l'ouest et dans le nord de l'Asie. Elle est vivace et peut atteindre 10 à 30 cm de haut. Ses fleurs jaunes sont de petite taille et se présentent sous forme de capitules solitaires.

Constituants

Riche en mucilages (alkaloïdes) et autres constituants, comme la tussilagine, dont il a été observé qu'elle agit comme stimulant respiratoire, les flavonols et les tannins.

Interactions possibles

Herbes - Avec la pyrrolizidine hépatotoxique contenant des herbes.

Médicaments - Éventuellement avec des médicaments anticoagulants/antiplaquettaires.

Commentaires

Approuvé par la Commission E (Allemagne) en cas de rhume courant, de bronchite et de fièvre. Les préparations à base de tussilage sont utilisées depuis longtemps pour apaiser les maux de gorge. Le mucilage est sans doute responsable de l'effet émollient de cette plante. Il a été observé que les composants du tussilage augmentent l'activité des cils dans l'œsophage des grenouilles, et cette action peut contribuer à son effet expectorant. Les polysaccharides et les flavonoïdes du tussilage ont des propriétés anti-inflammatoires dont on pense qu'elles proviennent du blocage du métabolisme de l'acide arachidonique.

Pharmacopée et autres monographies

Commission E (Allemagne), BHP 1983, BHC 1992