Raisin (Vitis vinifera)

Le raisin est endémique d'Europe du Sud et d'Asie de l'Ouest, mais il est cultivé dans des régions chaudes tempérées partout dans le monde. Il pousse en grappes (de 6 à 300) sur des vignes ligneuses grimpantes. Ses fruits présentent toute une variété de couleurs, comme le noir, le bleu,

Parties utilisées :

Grains, écorce de fruit

Botanique

Le raisin est endémique d'Europe du Sud et d'Asie de l'Ouest, mais il est cultivé dans des régions chaudes tempérées partout dans le monde. Il pousse en grappes (de 6 à 300) sur des vignes ligneuses grimpantes. Ses fruits présentent toute une variété de couleurs, comme le noir, le bleu, le doré, le vert, le rouge, le blanc et le violet.

Constituants

Plusieurs études montrent qu'il est particulièrement riche en tannins (comme les oligomères procyanidoliques [OPC]), flavonoïdes (kaempférol) et stilbènes (resvératrol et viniférines), ainsi qu'en certains acides comme les acides tartarique, malique et citrique.

Interactions possibles

Herbes - Non documenté. Médicaments - Éventuellement avec la phénacétine et la warfarine.

Commentaires

S'il a été suggéré que les grains de raisin pouvaient être utilisés dans le traitement de nombreuses maladies, les meilleures preuves dont nous disposons montrent qu'ils sont bénéfiques pour leurs effets antioxydants, sur la santé cardiovasculaire, pour la rétinopathie et pour les gonflements survenant après une intervention chirurgicale ou après une blessure. Les données préliminaires suggèrent que les OPC peuvent fournir une meilleure protection contre les espèces d'oxygène réactives que la vitamine E, la vitamine C ou le bêta-carotène. En outre, on pense que les OPC limitent les enzymes protéolytiques telles que la collagénase, l'élastase, l'hyaluronidase et la bêta-glucuronidase intervenant dans la dégénération du cartilage et de la vasculature.

Pharmacopée et autres monographies

ESCOP 2003, Commission E (Allemagne)