L-thréonine

La L-thréonine est un acide aminé essentiel. Cela signifie qu'elle doit être obtenue par le biais de l'alimentation en quantité adaptée pour répondre aux besoins de l'organisme, parce qu'elle n'est pas synthétisée par l'organisme du cheval.

Description :

La L-thréonine est un acide aminé essentiel. Cela signifie qu'elle doit être obtenue par le biais de l'alimentation en quantité adaptée pour répondre aux besoins de l'organisme, parce qu'elle n'est pas synthétisée par l'organisme du cheval. La L-thréonine est obtenue par l'hydrolyse des protéines par les enzymes pancréatiques au cours de la digestion. La L-thréonine est considérée comme le deuxième (après la lysine) ou troisième (après la lysine et la méthionine) acide aminé limitant, selon les publications.

Fonction :

La L-thréonine favorise la croissance normale en contribuant à maintenir un bon équilibre en protéines dans l'organisme. En outre, elle joue un rôle dans les fonctions cardiovasculaire, hépatique, ainsi que des systèmes nerveux central et immunitaire. La thréonine est nécessaire à la formation de glycine et de sérine, deux acides aminés essentiels pour la production de collagène, d'élastine et de tissus musculaires. Par ailleurs, la thréonine aide les tissus conjonctifs et les muscles à rester forts et élastiques dans tout l'organisme, y compris le cœur, où l'on en trouve les plus grandes quantités. Elle contribue également à développer des os et un émail solides, et peut accélérer la cicatrisation ou le rétablissement après une blessure. La thréonine s'associe aux acides aminés tels que l'acide aspartique et la méthionine pour améliorer la fonction lipotropique du foie ou sa digestion des graisses et des acides gras. Sans un apport suffisant en thréonine dans l'organisme, les graisses peuvent s'accumuler dans le foie, et ainsi entraîner une insuffisance hépatique. La thréonine stimule le système immunitaire en participant à la production des anticorps.

Sources :

Chez les chevaux, la L-thréonine est présente dans les protéines végétales.

Besoins :

Non établi chez les chevaux. Les chevaux reçoivent généralement un apport suffisant en L-thréonine par le biais de leur alimentation.

Insuffisance :

Les effets de l'insuffisance en acides aminés essentiels sont généralement non spécifiques, et nombreux sont les signes similaires aux effets d'une restriction calorique partielle ou totale. En général, le cheval présentera un retard de croissance, une mauvaise qualité de poil, un retard de croissance des sabots, une perte de poids et un manque d'appétit. La production de lait diminue chez les juments allaitantes. L'insuffisance en L-thréonine peut également provoquer des difficultés à digérer et une déficience de la fonction hépatique.

Excès :

Il ne peut y avoir d'excès si l'alimentation est équilibrée. En cas d'apport excessif en protéines, le propriétaire n'aura pas seulement à gérer un excès de L-thréonine, mais également un excès de protéines entières, entraînant une diminution de la performance, une excrétion d'ammoniac et une augmentation de la consommation d'eau.

Quand les problèmes peuvent-ils apparaître ?

Au cours de la croissance ou en période d'efforts intenses, un manque de thréonine, et plus généralement de protéines, peut entraîner un sous-développement et de faibles performances.

PRODUITS AVEC CET INGREDIENT

Aliment complémentaire minéral sous forme de granulés...

Aliment complémentaire minéral sous forme de granulés...